La paire de la semaine, du mois, de l'année

Les 30 ans de la Nike Air Max 90

Chaque mois pour coze.fr, Sneakers Empire vous propose de découvrir ou redécouvrir une paire de sneakers. Après la Nike air Jordan 1 , ce mois ci on vous parle de la Nike air max 90 qui fête ses 30 ans ! Retour sur cette paire mythique portée par plusieurs générations qui a atteint le statut de paire culte et qui marque un tournant important pour Nike et le sneaker game.

De la Air Max III à la Air Max 90

Pour bien comprendre la naissance de la Nike Air Max 90, Il faut remonter en 1987. Cette année-là, Tinker Hatfield, designer star de la marque au swoosh, change la donne du marché de la chaussure de sport en créant la Air Max 1. S’inspirant du centre Georges Pompidou de Paris, il décide de montrer à l’extérieur l’air contenu à l’intérieur. C’est la première fois qu’une paire de basket fait apparaître une bulle d’air sur le côté de la chaussure. En 1990, il dessine la Air max III, appellation d’origine de la Nike Air Max 90. Son nom changera officiellement pour son 10ème anniversaire, rappelant son année de création.

Dès son lancement, son esthétisme frappe les esprits. Avec sa « méchante » grosse bulle d’air et son encadré fluo flanqué du label « Air Max », elle ne passe pas inaperçue. Coté technologies aussi elle fait très fort. L’amorti est renforcé au talon, le Duromesh (tissus utilisé pour la tige, partie supérieure) est plus respirant, et le chausson est mieux soutenu par des sangles thermoplastique. Ses lignes sont audacieuses et agressives. Le design lui-même dégage une impression de vitesse, de mouvement, de force…

Les 2 premiers coloris originaux vont marquer les esprits, « infrared » et « laser pink ». Ils restent encore aujourd’hui iconiques pour les sneakers addict. La couleur « infrared », créée pour mettre en évidence la bulle d’air plus grande, était à l’origine surnommée « Hyvent Orange » ou code #FF2247. Il a ensuite recoupé une variété de noms, y compris « MX Orange » en 2002, le terme « Infrared » est utilisé pour la première fois en 2003. Cette couleur « orange fluo » est du jamais vu pour l’époque dans le monde du sport mais elle va séduire toute une génération. Elle deviendra même un coloris à part entière dans les collections de la marque, encore déclinée aujourd’hui. Le coloris « Concord » ou « laser mink » était celui du modèle réservée aux femmes mais va aussi conquérir le coeur des hommes ! C’est une première sans doute pour une paire de basket rose !

.Toutes ces améliorations de conception ont contribué à faire de la Air Max 90 l’une des baskets les plus omniprésentes des années 90. Pour Nike c’est le combo gagnant et la paire va lui permettre de prendre un tournant important pour atteindre des sommets. Désormais Tinker Hatfield ne suit plus les tendances mais dicte les nouvelles règles de mode et de design

Une paire iconique

Beaucoup d’articles lu ici ou là veulent nous faire croire que la Air max 90 a été créée pour le président GW Bush. Certes, cela renforce un peu plus sa légende mais ce n’est qu’une légende. Le président américain a seulement eu un modèle unique « Air Pres » pour faire son jogging.

En réalité Nike a bien joué le coup car la paire va faire son entrée chez les personnes fortunées et adeptes de course à pied mais aussi envahir les rues et s’inscrire ainsi dans la street culture. Le grand public va en effet très vite être séduit par cette silhouette atypique et ses coloris flashy.

Son confort de chaussure de running et ses coloris « technos » vont la faire star des dancefloors. Dès le milieu des années 90 elle est présente dans les raves party, dans les soirées hip-hop drum n bass, grime, punk et plus récemment dubstep. Elle est la base d’un bon outfit de soirée quelque soit le style de musique. Seuls les breakers et autres b-boys vont la bouder parce que pas assez proche du sol. Ce n’est sans doute pas ce que pense Thabo Sefolosha, joueur NBA atypique qui les portera sur les parquets. Blessé à la cheville, il découvre le confort de la AM90 durant sa convalescence et ne voudra plus les quitter !

Elle sera aussi une des icônes durant  l’âge d’or du rap français avant que les requins (Nike Tn) fassent leur apparitions début 2000. Chose plus rare, elle s’imposera aussi chez les filles et Nike sortira des centaines de coloris et dans des dizaines de matières différentes pour leur plus grand plaisir.

Des collaborations et des déclinaisons infinies

Pour toucher un maximum de personnes la Air Max 90 sera déclinée en plusieurs versions et fera l’objet de nombreuses collaborations en série limitée. Les célèbres magasins de sneakers Patta à Amsterdam, Atmos à Tokyo et DQM à New York sortiront des modèles qui sont quasiment introuvables aujourd’hui. Plus récemment, l’incontournable Virgil Abloh et sa marque Off white ont mis leur patte sur ce modèle.

Avec la AM 90, Nike a repoussé les limites du design de la chaussure de sport et en a fait un objet de culture et qui 30 ans après n’a pas pris une ride. Elle s’en inspire encore aujourd’hui sur ses nouveaux modèles, c’est la course à la bulle d’air et au confort. À tel point que la marque sort ces jours-ci une version claquette pour que ses admirateurs puissent profiter de sa bulle d’air à la plage, à la piscine ou avec des chaussettes dans leur canapé !

Fort heureusement ce n’est pas le seul hommage de la marque en cette année anniversaire qui a déjà vu sortir un pack « recraft » aux coloris originels. De quoi contenter les fans en attendant la sortie du fameux modèle « infrared » cet été !

View this post on Instagram

This year it’s the 30th anniversary of the Air Max 90, so i decided to take out all my older releases and make this pic (left out some doubles and crumbled pairs that need a soleswap). All 2001-2007, the best years IMO. When quality and shape were still top priority for Nike. ▪️ The Air Max 90 was the first model i really fell in love with (yes, even more than the AM1). I was only 2 when they originally released in 1990, but later in the early 2000s is when it all started for me. As a young teenager i saw this model a lot in the streets worn by graffiti writers and Belgian/French hiphop artists. That’s when i knew i absolutely needed a pair. I loved the streamlined shape, the big plastic lacehole panels, the mudguard, the air bubble accent, just the overall shape and look were perfect to me. My first pair was an all leather 2002 pair I bought (or better yet, my mom bought after a lot of whining :D) in footlocker on sale. No nickname, just a classic simple GR colorway. After that when i started earning my own money, my collection started growing more and more. As you can see, I never really was into the hype or collab releases, never liked weird color combos or prints on shoes, I preferred to keep it simple with the infrared as my all-time favorite followed by the ‘Escape II’ and the ‘Hot Limes’. most of these I bought 10 to 17 years ago when ebay and dusty local independent sport shops were still bargain goldmines. I miss those days!

A post shared by Jonas Cozone (@jonascozone) on

Pour coze.fr
Jean-Sé Bartos
pour Sneakers Empire

Tu vas kiffer ça aussi

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *